Se libérer des liens négatifs en utilisant la technique des bonhommes allumettes

Mis à jour : mars 28


Cette technique, très simple et ludique a été mise au point par le thérapeute Québécois Jacques Martel. Elle s’inspire des dessins d’enfants pour nous représenter nous-même face à une relation ou une situation qu’on souhaiterait améliorer et harmoniser.



Qu’est-ce qu’un lien négatif ?



On cherche, par cet exercice, à couper les liens d’attachement entre nous-même et une autre personne. Il est important, pour commencer, de bien comprendre la différence entre l’attachement et l’amour. Le premier nous pousse à penser que l’autre, par le simple fait que nous l’aimons, nous est redevable, qu’il nous appartient, qu’il doit nous aimer en retour… On est alors sous l’emprise d’une dépendance affective, de la colère, de la jalousie, de la haine, de la tristesse. On surprotège son enfant et s’inquiète pour lui sans arrêt, on ne peut pas oublier une ancienne relation, on est triste de ne plus avoir de nouvelles, on est rongé par la jalousie, on impose sa présence et son amour, on exige tout de l’autre, on a peur d’être délaissé...


L’attachement est une relation que l’on a, au fond, envers nous-même. Ce sont nos peurs et nos blessures qui nous poussent à créer des liens toxiques avec les autres. Quand on a la crainte d’être abandonné, de ne pas être visible pour l’autre, de finir par être oublié, de ne pas être à la hauteur...on se jette alors à corps perdu dans dans tous les stratagèmes à notre disposition pour garder l’autre près de nous, au risque de l’étouffer et de lui donner l’envie de fuir.


Que ce soit conscient ou inconscient, l’attachement nous pousse à exercer une forme de contrôle sur l’autre.


L’amour réel, lui, est « détaché », il n’a pas d’attachement. Dans une relation saine, on veut le meilleur pour soi et pour l’autre, on donne sans attendre en retour, on lui laisse sa liberté et on accepte ce qu’il nous donne, et pas plus. On ne présume jamais de ce qui pourrait être bon pour l’autre, et donc on ne décide pas pour lui et on n’interfère pas dans ses décisions et actions. C’est une relation saine, libérée de tout lien négatif, et qui apporte le meilleur. Ainsi, quand on s’est libéré de l’attachement, les relations redeviennent agréables, fluides, légères et heureuses.



Quand faire l’exercice ?



Les bonhommes allumettes peuvent s’utiliser sans restriction sur toutes vos relations, bonnes ou mauvaises : avec un patron, un collègue, un voisin, une personne de la famille, un ami, un conjoint, une nouvelle connaissance… peu importe de quel côté vient l’attachement ou les émotions négatives : de vous, de l’autre ou des deux.

Si la relation est toxique, alors elle s’améliorera, et si vous pensez avoir déjà une relation parfaite avec quelqu’un, l’exercice permettra d’y apporter encore plus d’harmonie, en enlevant les liens d’attachements présents malgré tout auxquels vous n’avez pas pensé, car ils appartiennent à l’inconscient. Il ne restera alors que l’amour.


Il est très important de savoir qu’en aucun cas vous ne pouvez l’utiliser pour interférer dans une relation qui ne vous concerne pas. Vous devez obligatoirement être sur le dessin. Si vous souhaitez améliorer une relation entre deux personnes qui vous sont chères et qui ne s’entendent pas bien entre elles, ne le faites pas entre elles deux directement, mais entre vous et chacune d’elle, et vous vous sentirez plus détaché face à ce problème - qui ne vous appartient pas.


Il est aussi possible de le faire envers une personne qui est décédée, si vous ressentez encore de la tristesse, un sentiment d’abandon ou même de la rancœur ou de la colère.


Une autre idée est de se représenter uniquement soi-même, pour harmoniser et équilibrer deux côtés de notre vie. Vous vous représenterez des deux côtés de la feuille, en mettant à chaque fois votre nom et rajouterez en dessous les aspects sur lesquels vous voulez travailler. Voici quelques exemples :

yin / yang

matériel / spirituel

santé / malade

joyeux / triste


Pourquoi pas ensuite faire l’exercice avec une situation qui vous préoccupe ? Dans ce cas, au lieu de représenter un personnage, vous dessinerez un cadre dans lequel vous y écrirez la situation succinctement. Par exemple : vendre ma voiture, acheter une maison, trouver un emploi, réussir mon examen...



Comment s’y prendre ?



Vous allez voir comment dessiner ces fameux bonhommes allumettes, qui vont vous représenter vous et la personne avec qui vous voulez une relation saine. L’idée est de créer des personnages entourés de bulles de lumière pour représenter l’intention de vouloir le meilleur pour chaque personne, individuellement. On ne dit pas ce qu’on attend, on ne met aucune intention : on souhaite simplement que chacun reçoive ce qui est le mieux pour lui/elle et on accepte de ne pas contrôler. Vous représenterez ensuite les liens inconscients et conscients qui vous relient, représentés par les chakras, les principaux centres d’énergie du corps. Il faudra ensuite couper ces liens d’attachement, afin qu’il ne reste que l’amour.


Armez vous de feuilles blanches, de crayons de couleurs et d’une paire de ciseaux. Vous êtes prêt ?

Allons-y :


1 Sur la partie gauche de la feuille, dessinez de manière simplifiée un bonhomme allumette. Ça n’a pas besoin d’être ressemblant, rassurez-vous si vous êtes nul en dessin. Ce premier bonhomme va vous représenter, vous pouvez donc y noter, juste en dessous de ses pieds, votre prénom et la première lettre de votre nom de famille.


2 On recommence de l’autre côté, cette fois-ci pour représenter l’autre personne. Mettre son prénom et la première lettre de son nom de famille en dessous de ses pieds.

C’est ici que vous pouvez mettre la situation, ou votre deuxième vous-même.


3 Maintenant, vous pouvez sortir vos beaux crayons de couleurs : prenez le jaune et tracez un ovale de lumière autour de votre personnage comme un soleil puis rajoutez les rayons. Faites la même chose pour l’autre personnage.

Si vous n’avez qu’une seule couleur, pas de panique, vous pouvez tout faire de la même. Tant pis pour vous, ce sera juste moins joli.


4 Vous pouvez ensuite entourer les deux personnages d’une seule même bulle de lumière, avec les rayons.





5 A présent, on passe aux chakras. Vous pouvez choisir la couleur correspondante ou rester sur du noir si vous n’avez que ça. Il y a en tout 7 chakras, de bas en haut :

ROUGE, ORANGE, JAUNE, VERT, BLEU CLAIR, INDIGO et VIOLET.

Il s’agit de relier les chakras correspondants de chaque personnage ensemble, sans se tromper et sans en oublier.




6 Ça y est, le grand moment est arrivé ! On passe à la coupure. Vous pouvez prendre un instant pour vous concentrer sur cette relation et vous centrer. Demandez à ce que chacun reçoive le meilleur pour lui, dans l’amour. Et maintenant, vous pouvez découper le papier en deux, en passant sur les lignes des chakras.




Quand c’est fini, respirez (je sens que vous en avez besoin), et remerciez.

Vous pouvez déjà ressentir un grand soulagement, une libération, du contentement, ou même rien.

Dans tous les cas, sachez que c’est fait. Il ne vous reste plus qu’à jeter vos deux bouts de papier.

Vous pouvez continuer sur votre lancée et passer en revue toutes vos relations, ça peut prendre du temps, faites le en plusieurs fois, sans vous fatiguer émotionnellement.

Ne cherchez pas à provoquer les choses ensuite, laissez faire. Vous verrez bien. Et vous pourriez être étonné.



Alors, qu’elles ont été vos expériences suite à cet exercice ?